Map

COMMENT UNE ENTREPRISE SUISSE ENTAME LA LUTTE CONTRE LA PROPAGATION DES MALADIES INFECTIEUSES DANS LE MONDE

  • En 2018 la Journée Mondiale du lavage des mains PLUS PERTINENTE QUE JAMAIS
  • Des chercheurs du MIT, de Berkeley et de l’Université de Chypre ont démontré dans le cadre d’une recherche que le lavage des mains (avec du savon) tout en voyageant en avion peut réduire le risque d’épidémie jusqu’à 65%.
  • L’entreprise Suisse Smixin, spécialisée dans l’hygiène et le développement durable, joue un rôle de premier plan dans la Journée Mondiale du lavage des mains 2018 en soutenant ce projet de recherche visant à élucider le rôle de l’hygiène des mains sur la propagation des maladies infectieuses à l’échelle du globe.

Bienne, Suisse – Dans le cadre de ses efforts de plaidoyer, Smixin AG, une entreprise suisse spécialisée dans l’hygiène et le développement durable, est engagée dans un projet de recherche approfondie menée par le Massachusetts Institute of Technology (MIT), l’Université de Californie, Berkeley et l’Université de Chypre. Les résultats préliminaires de la recherche sont maintenant disponibles. L’étude démontrent l’impact majeur du comportement de la population au sein d’un aéroport en matière d’hygiène des mains, sur la propagation des maladies infectieuses et bactériennes à travers le monde. De plus, elles identifient 10 aéroports qui joueraient un rôle-clé dans la propagation des maladies;  c’est-à-dire que si « l’engagement pour se laver les mains » s’intensifie seulement dans ces aéroports, alors l’impact de la propagation de maladies à l’échelle mondiale se réduirait jusqu’à 37 %1.

C’est la première fois que des chercheurs universitaires étudient le lien direct entre l’éclosion d’une pandémie et le comportement d’une population vis-à-vis du lavage de mains dans les aéroports. « Nous avons observé qu’en augmentant la fréquence du lavage des mains d’une population dans un aéroport, le potentiel de propagation des maladies infectieuses à l’échelle mondiale diminue considérablement », explique Dr. Christos Nicolaides, coordinateur de l’étude de l’Université de Chypre et du MIT. Ainsi, il est dorénavant possible de définir un taux cible de lavage des mains pour les aéroports afin de limiter la propagation des maladies à l’échelle mondiale.

Le fait que les gens ne se lavent pas assez souvent les mains avec de l’eau et du savon coûte la vie à des dizaines de milliers de personnes chaque année1. Même si le lavage des mains constitue une pierre angulaire de la santé publique, le taux réel de lavage des mains par individu dans le monde reste très faible et varie considérablement. En moyenne, se laver les mains avec du savon n’est pratiqué que 19 % du temps3. « Chez Smixin, nous travaillons constamment à l’étude des solutions intelligentes qui rendent le lavage des mains accessible à tous, partout dans le monde Sur la base de ces résultats préliminaires mais, clairs, de cette recherche, nous continuerons à inciter les autorités publiques et les aéroports à créer davantage de possibilités pour se laver les mains dans les aéroports », a déclaré Jean-Michel Deckers, PDG de Smixin AG.

À la veille de la Journée Mondiale du lavage des mains du 15 octobre 2018, Smixin a annoncé son intention de rejoindre le Partenariat Mondial pour le lavage des mains, en collaboration avec des partenaires tels que Procter & Gamble, la Banque mondiale et Unilever. Smixin, dévouée à réinventer complètement le processus de lavage des mains, est fière de joindre ces entreprises de renommée internationale dans leurs efforts de sensibilisation au lavage des mains. Le partenariat de la Journée Mondiale du lavage des mains est une coalition d’acteurs internationaux qui s’engagent explicitement à promouvoir le lavage des mains avec du savon et à reconnaître le rôle de l’hygiène en tant que pilier du développement à l’échelle mondiale de la santé publique.

 

Share this post

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email